Bientôt le printemps

Publié par Alex Thériault

Bientôt le printemps

Il a neigé toute la nuit

Les voisins ont encore déneigé le balcon

Je regarde notre rue

Ton vélo dans deux pieds de neige

Pourtant

Je me dis que c’est bientôt le printemps

Que l’hiver est presque fini

Qu’il n’y en a plus pour très longtemps

La neige va fondre, comme à chaque année

On va se retrouver au printemps

Dans la chaleur nouvelle

Nu-tête

Nu-mains

Nu-pieds

Tu enfileras tes robes

Je sortirai ma guitare

Nous irons lire dehors dans les derniers rayons du jour

Et le soir nous veillerons

Là, dans notre petite cour

À la lumière de la petite ampoule

Le vent sera encore frais, mais bon

Je réciterai tout bas le dernier couplet composé

Tu me feras voir tes vagues, tes voyages

Nous nous regarderons pour vrai à nouveau

Sans aucun commentaire

Tout sera si calme

Si doux

Si précieux

Une soirée sans une once de danger

Et alors que la musique aura cessé

Dans un instant minuscule

Un instant plein de promesses

J’aurai enfin le courage de t’avouer

Que ce que je déguisais en chagrin

C’était du désespoir


Quand j’étais étudiant au secondaire, comme tout le monde, je dessinais dans les marges de mes cahiers. J’ai jamais vraiment arrêté depuis. J’ai décidé de faire un tri dans ce fond de tiroir. L’installation sera regroupée en 3 sections : Est-ce déjà la fin? De retour et Nouveaux besoins.

Une pensée sur “Bientôt le printemps

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>